Le Cours Des Choses

#lemondequivient L’époque est mutante. Il faut changer le concept même de média, inventer du neuf. lecoursdeschoses.net, site d’informations en général (et pas seulement), sera irrigué d’histoires à ne pas dormir debout. Et quitte à s’indigner lorsque nécessaire, avant tout : raconter le monde qui va bien.

#feuilleton

La république avariée

Emmanuel Macron, la start-up, la nation

Inspirée par Liberté guidant le peuple, d’Eugène Delacroix, monumentale fresque street-art réalisée par Pascal Boyart, alias PBOY, dans le 19ème arrondissement de Paris.

Un gimmick. Lors de sa dernière conférence de presse, encore fumante de Notre-Dame, Emmanuel Macron a lancé à plusieurs reprises l’injonction de bâtir. (Lire le premier édito du Cours des choses). Mais il n’aura été fichu, à l’issue d’un grand débat qui aura traîné en longueur et alourdi de 12 millions d’euros la dépense élyséenne, que de saupoudrer son audience de poudre de perlimpinpin avec des formules creuses (« l’art d’être français »), et de faire écran de fumée avec l’annonce de semi-mesures fort éloignées de l’exaspération dont le pays se fait l’écho depuis 6 mois. Encore le Premier ministre vient-il d’annoncer que rien ne serait concrètement décidé avant les prochaines élections européennes. De tergiversations en répressions accrues, le « nouveau monde » qu’entendait bâtir le fringant Jupiter vacille déjà sur ses bases. Avant de s’effondrer comme château de cartes ? 

#lesmotsdujour « C’est pourquoi il faut d’emblée poser la question franchement : que voulons-nous ? Un capitalisme qui s’accommode des contraintes écologiques ou une révolution économique, sociale et culturelle qui abolit les contraintes du capitalisme et, par là même, instaure un nouveau rapport des hommes à la collectivité, à leur environnement et à la nature ? Réforme ou révolution ? »

André Gorz, Leur écologie et la nôtre, 1974


Un média différent à l’orée des mondes qui viennent.

Dans la série Come With Me (2011), la photographe Ellie Davies trace des chemins dans la forêt anglaise à l’aide de différents matériaux.

Raconter le monde qui va bien. Dédié aux humanités du 21ème siècle, où qu’elles soient, d’où qu’elles viennent et où qu’elles aillent, lecoursdeschoses.net sera un site d’informations précieuses, chroniques des mondes à venir, relais d’expériences, nouvelles pour se cultiver, feuilletons au jour le jour, entretiens et joutes verbales, rubriques décalées, documentaires à l’oreille, chaîne d’images, etc. Créer un nouveau média transversatile, n’est-ce pas un peu fou ?

#enqueteCoursdesChoses

Poutine, Total et la peau de l’ours

A gauche : ours polaire en quête de nourriture, à 700 kilomètres de son habitat naturel. A droite, terminal de transbordement de Mourmansk, dont Total va devenir actionnaire.

Une faim d’ours, ça fait voyager : plusieurs centaines de kilomètres. L’histoire fait plutôt marrer le président russe et le patron de Total. Le réchauffement climatique ? Eux s’en frottent les mains : c’est une sacrée aubaine pour le business gazier.

#Idéés

Rêves d’une société saine

Imiter les schémas d’organisations observés dans la nature à l’échelle sociale, agriculturale et personnelle pourrait permettre de remettre notre civilisation occidentale dans le droit chemin des limites planétaires et de la justice sociale.Il est temps de faire converger luttes sociales, écologiques, et sagesses traditionnelles afin de façonner, tous ensemble, une société du bien-vivre.

#enqueteCoursdesChoses
#unjourunehistoire

Matonge Belgique Congo

Chéri Samba – Porte de Namur, Matonge, Bruxelles

Situation géographique improbable, Matonge est un quartier populaire d’Ixelles, au nord de la commune de Kalamu en Belgique.
Situé à proximité du quartier Victoire, il est l’un des principaux lieux de la vie nocturne bruxelloise, rassemblant bars et restaurants, coiffeurs, couturières, épiceries, ambianceurs, des personnes élégantes appelées sapeurs, etc.

#letourdujouren80mondes